iVous utilisez actuellement Internet Explorer ou une ancienne version de Microsoft Edge.
Afin de bénéficier pleinement de toutes les fonctionnalités de cdo.fr, veuillez installer la dernière version de Microsoft Edge juste ICI ou bien d'utiliser un autre navigateur à jour tel que Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari.

Nouvelles mesures COVID-19 : qu’est-ce qui change ?


02 février 2021

NOUVELLES MESURES COVID-19 : QU’EST-CE QUI CHANGE ?

Depuis le 31 janvier 2021, 00h00, les centres commerciaux non-alimentaires d’une surface supérieure à 20 000 m² doivent fermer.

la règle est ici simple. La fermeture vaut pour :

  • Les magasins de plus de 20 000 m².
  • Tous les commerces non-alimentaires situés dans un centre commercial de plus de 20 000 m² (taille en additionnant l’ensemble des surfaces des commerces, alimentaires compris). Dérogation possible uniquement pour les pharmacies.

Les magasins d’optique situés dans des centres commerciaux de taille supérieure à 20 000 m² doivent donc rester fermés. A noter que le click & collect (retrait en magasin) n’est en revanche pas permis. 

Une mesure pour un mois ?

Au total, ce sont près de 400 centres commerciaux ou magasins qui sont concernés dans tous le pays, représentant un total de quelque 50 000 commerces. A noter que les parcs d’activités et villages, où les commerces sont accolés mais les entrées toutes situées en extérieur, restent ouverts. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a évoqué une durée d’un mois pour cette mesure.

Protocole sanitaire renforcé

Par ailleurs, dans les commerces restant ouverts, le protocole sanitaire est renforcé. Dans les magasins de plus de 400 m², la jauge d’accueil du public passe à 10m² par client (elle reste à 8m² par client pour les surfaces inférieures à 400m²). La prise de rendez-vous est fortement conseillée quand elle est possible, tout comme des informations concernant la capacité d’accueil du magasin.

Aides

C’est un nouveau coup dur pour ceux d’entre vous concernés par cette mesure. En 2020, vous avez déjà particulièrement souffert, notamment parce que les grands centres commerciaux ont rouvert plus tard au sortir du 1er confinement.

Le ministère de l’Économie a annoncé que les commerces concernés par la fermeture administrative pourront bénéficier des aides mise en place par l’État (accès au fonds de solidarité publique ; chômage partiel pris en charge à 100% par l’État, annulation des charges patronales…).